Du Groupe L'Oréal, aux PME, TPE, voire aux Artisans, 
le "turbo" emplois-export, ça marche ! 

L'Oréal reste parmi les Groupes au succès mondial le plus souvent cité, et à l'internationalisation bien réelle, puisque longtemps dirigé par le Gallois Lindsay Owen-Jones (... mais pur "l'Oréalien", près de 50 ans) avant son P-DG actuel, Jean-Paul Agon, et alignant des taux de croissance annuels à deux chiffres, avec un C.A. réalisé à plus de 50% hors Europe.

La division Luxe, en particulier, particulièrement productive, réalise un C.A. qui avoisine le tiers des ventes de L'Oréal, et cela - bien sûr - pour l'essentiel à l'étranger.

Une réussite-éclair, due pour une large part à un formidable investissement en Ressources Humaines. Ainsi, Parfums Beauté International, sa filiale en charge de l'export hors-filiales, et du duty-free mondial, a pu mondialiser Lancôme, dont la notoriété se limitait à l'Europe, voici trente ans, puis développer parallèlement une quinzaine d'autres marques, de Cacharel, Armani et Biotherm à Helena Rubinstein ou Ralph Lauren ...

En effet, PBI ne réalisait encore qu'un C.A. de 5 MF en 1970, avec 10 personnes dont cinq cadres opérationnels se partageant le monde ... Après de premiers recrutements volontaristes et, avec 50 personnes, PBI parvenait à décupler son C.A. en dépassant les 50 MF en 1975, puis atteignait 400 MF en 1980, à 200 (dont des expatriés) soit - sur dix ans - un C.A. multiplié par 80, avec des effectifs multipliés par 20.

Comme le soulignait Jean-Yves Frolet, le Directeur Général de PBI, qui a poursuivi cette expansion remarquable, (près de 3 milliards de francs prévus en 2001) avant de décéder bien trop prématurément "... Nous avons toujours cherché à anticiper au mieux nos besoins de personnels export, selon nos prévisions de croissance les plus volontaristes, avec le soutien de Robert Salmon..." ( alors Directeur Général de la division Luxe).

Ayant eu le privilège de travailler à leurs côtés, pendant les années '70, Alain-Eric Giordan a vérifié très souvent que le "turbo" emplois-export fonctionne, vite et bien, dans la plupart des cas où l'opportunité d'exploiter un potentiel de développement avait été confirmée.

Aussi, depuis 1979, comme Conseil en marketing de développement, dans sa clientèle d'entreprises de secteurs d'activité très variés, tout comme avec des exemples convaincants tels ceux qui suivent (Artisans, puis PME).

 

Page précédente