Sommaire Général

Retour Intro Baromètre Emploi Export 

BAROMETRES  Emplois-Export 2003 ... à 2012 : encore peu d'amélioration 

Contribuer à : Croissance et création d'emplois, 
réduction du déficit budgétaire et d'autres problèmes économiques & sociaux

Paradoxe : comment voir le résultat affligeant de ce baromètre avec optimisme
en y trouvant des solutions adaptées, et même des armes contre la désindustrialisation ? 

2003 : 87% de nos entreprises exportatrices exportaient sans exportateur ... 88% en 2008, mais 85% en 2012 ! 

Depuis le baromètre précédent en 2000, où seules 13% étaient au moins dotées d'un(e) spécialiste, 
on ne note donc pas d'amélioration, à périmètre assez comparable, selon 19 C(R)CI consultées par tél. fin 2003, 
dont les estimations portent sur un échantillon de 11 383 entreprises. Cf. baromètres 2000 et précédents.

Peu de variations dans les baromètres suivants menés sur les mêmes bases, et, avec la forte mortalité observée chez les entreprises exportatrices, on devrait observer une baisse du % de celles qui ne se sont pas dotées de spécialiste, car ce sont bien sûr les PME manquant de RH export qui disparaissent, sans pouvoir rester compétitives ...

Donc, à l'exception notable des grands groupes, d'ETI et de trop rares PME, qui ont réuni des Ressources Humaines adaptées pour stimuler leur compétitivité internationale et figurer ainsi parmi les leaders mondiaux de leur domaine, 
une forte majorité de nos entreprises dispose encore d'un énorme potentiel d'expansion à l'étranger.  
Depuis la confrontation incongrue Foot 9 - Export 0 présentée à l'Assemblée Nationale dans le même contexte de compétition mondiale, au colloque "Quel avenir industriel pour la France", en 1986, les services et appuis offerts par les organismes spécialisés n'ont cessé d'être améliorés, mais, plus de 25 ans après, toutes nos équipes sportives restent bien mieux entraînées que nos entreprises, à défier la concurrence étrangère et gagner sur un marché mondial proche de 7 milliards de consommateurs.
Au lieu de limiter ses ambitions à relancer la consommation de notre petit Pays de 65 millions d'habitants,
la richesse de la France est encore telle, de produits, services et de moyens humains, 
que nos Gouvernements devraient lancer une stratégie globale prioritaire d'expansion mondiale, 
mobilisant tous les publics volontaires pour les inciter à élargir leurs activités internationales.
Utopie, cette démarche transversale qui offre à nos Citoyen(ne)s, du chef d'entreprise à la lycéenne, 
de partager un objectif commun de dynamique internationale, avec des actions adaptées à chacun(e) ?
Le Manifeste publiant son programme d'actions, en 1988, a été soutenu par tous les organismes officiels 
chargés de promouvoir le commerce extérieur, et sa reprise par "Le Nouvel Economiste
dans la 1ère Lettre ouverte aux Présidentielles, a suscité des milliers d'appuis de professionnels.
Bien d'autres ont suivi, au fil des années '90, dans des évènements et autres démonstrations 
rassemblant souvent par milliers, "pros" et jeunes diplômés, de Paris sur la Seine ou au CNIT, 
jusqu'au Port de Marseille. 
Mais, la plupart des actions proposées ayant pu être testées avec succès sur le terrain, province et Dom inclus, 
avec les encouragements consensuels des plus hautes personnalités politiques, sans que la décision d'une 
vraie mobilisation nationale export soit prise, pour assurer enfin la pérennité de la croissance et le plein emploi 
dans notre Pays, on comprendra  le titre polémique de la Lettre ouverte "à neuf Candidats hexagonaux" 
(aux Présidentielles 1995).
Une mobilisation très espérée reste toujours possible, avec toute la richesse de nos RH disponibles.
Exemple : 7 000 V.I.E. employés à l'étranger en 2010, parmi plus de 65 000 jeunes diplômé(e)s postulants ... !

Une mobilisation plébiscitée à 92% : 
Cf. les propositions tous publics de la Lettre ouverte Présidentielles 2002 
et les résultats de cette Consultation "sortie des urnes" au 2ème tour des Présidentielles, le 5 mai 2002 .

Conclusion : une opportunité stratégique nationale pour l'emploi, malgré la crise

Sommaire Général

Retour Intro Baromètre Emploi Export